Biographie


On peut sortir une fille de la Gaspésie, mais … Sur tous les chemins où la musique l’a menée et où elle a mené la musique, que ce soit à travers le Québec, en Louisiane ou en France, Laurence Jalbert a transporté les étendues de son coin de pays, les couleurs et les embruns de Rivière-au-Renard.

La belle histoire commence alors qu’à 16 ans, Laurence joue dans des pianos-bars. Très bientôt, elle habite pleinement les devants de la scène au sein de différents groupes. C’est en sillonnant le Québec, au sein de plusieurs formations, qu’elle commence à écrire des chansons originales. Celles-ci lui permettront d’être lauréate avec le groupe Volt du concours « L’Empire des futures stars » en 1987.

Après une brève carrière avec ce groupe, Laurence poursuit sur sa propre voie. Encouragée par Michel Bélanger, d’Audiogram, elle se consacre à l’écriture et la composition. Lancé au début de l’année 1990, son premier disque est rapidement certifié platine et atteint les 180 000 exemplaires vendus grâce à des chansons comme « Tomber » (prix SOCAN chanson populaire 1991), « Les yeux noirs », « Au nom de la raison » (prix SOCAN chanson populaire 1991) et «En courant» qui vont marquer profondément la chanson québécoise.

À l’occasion des festivités entourant une Fête nationale particulièrement festive, en 1991, Laurence est choisie pour représenter la génération montante auprès de Gilles Vigneault, Diane Dufresne, Michel Rivard et Paul Piché. Devant une foule de 250 000 personnes, on découvre la fougue d’une grande artiste de scène avec l’interprétation magistrale de « Tomber ».

Elle donnera ensuite 150 représentations de son spectacle, méritant au passage le prix du « Meilleur spectacle au Festival d’été de Québec ». En octobre 1991, c’est la consécration au Gala de l’ADISQ, la chanteuse reçoit les Félix « Découverte de l’année » et « Vidéoclip de l’année » pour « Tomber » (réalisation Lyne Charlebois). Peu après, l’album éponyme paraîtra en France sous étiquette Vogue.

En juin 1993, paraît « Corridors », qui confirme sa place parmi les grands noms de la nouvelle chanson québécoise. La chanson-titre « Corridor » (prix SOCAN chanson populaire 1994), atteint la première position du palmarès francophone au Québec et y demeure pendant sept semaines consécutives.

« Bella » et « Encore et encore » (Félix de la chanson populaire de l’année 1994 et prix SOCAN chanson populaire 1995) deviennent à leur tour des standards des ondes québécoises. L’album certifié platine (entrées initiales de 140 000 copies), mérite à Laurence le convoité Félix de « l’album pop-rock de l’année ».

S’ensuit une longue tournée où la chanteuse et son public développent un lien indéfectible jusqu’à aujourd’hui. Cette année-là, le spectacle remporte aussi le Félix pour le « Sonorisateur de salle de l’année » (sonorisateur : Alain Dion). En 1995, la tournée se mue en un spectacle acoustique remarqué. En octobre, elle reçoit le prix CIEL-Raymond Lévesque.

« Avant Le Squall », un troisième album réalisé par Pierre Duchesne, voit le jour en 1998. Considéré par plusieurs comme son album le plus accompli, on y découvre de nouvelles textures sonores dans « Pour toi » (prix SOCAN chanson populaire 1999) et « Qui est cet homme » (prix SOCAN chanson populaire 2001) et des pièces marquantes comme « Mots de femme » et « Chanson pour Nathan ».

S’ensuivent la tournée puis un projet commun avec son grand ami Dan Bigras. Dès les premières prestations, le spectacle « Dan et Laurence » conquit la critique et le public. Après 150 représentations dont des passages remarqués au festival d’été de Québec et aux FrancoFolies de Montréal, paraît « Communio » (2000), un disque live enregistré lors d’une performance mémorable au Spectrum de Montréal.

Au mois de mars suivant, Laurence s’envole pour la France dans le cadre d’un spectacle intitulé « Petite Vallée traverse la mer avec Laurence Jalbert à la barre ». Accompagnée de son collaborateur des premières heures Yves Savard, elle recrute des musiciens de la relève dont Pierre Doré et Étienne Ratthé de QuébecIssime, Benoit Cormier et son frère, un certain Louis-Jean Cormier!

Peu après son retour de France, en constante évolution, Laurence Jalbert surprend avec … « Et j’espère ». Son cinquième album réalisé par Claude Champagne en collaboration avec Hugo Perreault et Michel Duguay du groupe Okoumé offre une facture plus contemporaine.

De plus, pour la première fois, la chanteuse se fait l’interprète des autres sur des textes portant la signature de Nelson Minville, Roger Tabra, François Vigneault, Danielle Matton et Serge Lama. Le texte de Lama « Comme tu me l’as demandé » connaît une osmose totale dans sa mise en musique par Laurence Jalbert et Guy Rajotte. Il sera sublimé dans la création d’un vidéoclip à fleur de peau où Laurence partage la vedette avec Marina Orsini, Catherine Trudeau, Isabel Richer, Janine Sutto et Lynda Johnson : un casting 5 étoiles.

Le premier extrait « Jeter un sort » adaptation de Michel Pagliaro (What the hell I’ve got) ouvre le bal en se hissant rapidement au sommet des palmarès en plus de remporter en 2003 le prix SOCAN dans la catégorie Chanson de l’année – musique populaire. Une tournée du Québec d’un an et demi suivra la sortie de l’album.

En février 2004, Audiogram lance la compilation « Laurence Jalbert : ses plus grands succès », comportant les 15 pièces les plus populaires du répertoire de la chanteuse enrichi d’une reprise inédite : « Évidemment ». Orchestrée par Simon Leclerc, cette relecture du succès de Michel Berger et France Gall propulse la compilation certifiée or qui sera vendue à plus de 80 000 exemplaires.

À la fin de la même année, Laurence s’associe à nouveau à Simon Leclerc et fait un cadeau splendide à ses fans, l’album « Le Noël des Anges ». Outre les classiques de la saison, elle y interprète le texte fort pertinent de Michel Fugain « Tout va changer ». Cette chanson y côtoie également d’autres immortelles à forte connotation émotive comme « Oh Danny Boy » et « Amazing Grace ».

Amorcé en 2004, le spectacle de la tournée « Évidemment » aura été présenté à 240 reprises partout au Québec en Ontario et au Nouveau-Brunswick. En juin 2006, Laurence enregistre devant public un album-témoin de ce périple de deux ans « Sur la route… Évidemment ». Ses succès y alternent avec quelques reprises dont « Mille après mille » de Gerry Joly, « Je pars à l’autre bout du monde » de Paul Daraîche et « Les anges dansent » de Gaston Mandeville qui obtiendra un succès radiophonique. L’album prend la forme d’un coffret incluant un DVD de cinq pièces.

En 2005, son engagement envers les artistes de la relève en fait la porte-parole du « Festival international de la chanson de Granby » et de « Gatineau prend la scène » en février 2006. En octobre 2007, avec le lancement du très achevé disque « Tout porte à croire », réalisé par Réjean Bouchard, c’est un nouveau chapitre qui s’ouvre dans la grande histoire de complicité qui lie cette artiste d’exception à son public. Le spectacle qui en découle apporte une dimension théâtrale à ses nouvelles chansons fraîchement créées ainsi qu’à des relectures inspirées de ses grands classiques. Entourée de trois musiciens exceptionnellement polyvalents, Laurence pimente son répertoire de quelques interprétations de vieux succès de Johny Cash et Patsy Cline. La tournée échelonnée sur presque deux ans se conclura par une série d’une cinquantaine de concerts minimalistes « Tout porte à croire dans l’intimité» accompagnée de Pierre Doré seul au piano.

En 2009, Laurence est l’ambassadrice des festivités du 475e anniversaire de Gaspé. Le spectacle « Terre » aux côtés de Pierre Flynn, Isabelle Boulay, Diane Dufresne et Keven Parent est d’une rare intensité et avait tout pour émouvoir le public festif estimé à 20 000 personnes.

À l’été 2010, Ian Kelly réalise pour Laurence « Je me sens bien auprès de toi » de Petula Clark (adaptation de Colour my world), cette nouvelle version s’est classée en tête des ventes au Québec. À l’automne de cette même année, Laurence reprend la route (pour 5 ans!) afin de souligner ses années de carrière sur scène. Le spectacle intitulé « Déjà 35 ans sur scène… et encore et encore ! » est dédié à ses parents Robert Jalbert et Edna Dumaresq. L’univers musical créé pour ce spectacle avec ses deux musiciens, Jean-Philippe Lagueux et Pierre Doré, donnera naissance au printemps 2011 à l’album « Une lettre » réalisé par Hugo Perreault et publié sous un nouveau label : Les Productions Laurence Jalbert.

Cette année-là, Laurence reçoit ses premiers prix « Classique SOCAN » pour les pièces « En courant » (L.Jalbert/M. Gillet/Y. Savard) et « Tomber » (L. Jalbert/G. Rajotte), décernés aux chansons entendues plus de 25 000 fois à la radio depuis leur lancement il y a au moins 20 ans. « Au nom de la raison » (L. Jalbert et P. Carter) et «Rage » (L. Jalbert/D. Amodeo/M. Gillet) se valent aussi le titre en 2012 puis, en 2014, « Encore et encore » (L.Jalbert/D. Amodéo). En 2018, Laurence fut l’auteure-compositrice la plus primée du gala de la SOCAN avec une triple mention pour « Corridor » (L. Jalbert/Y. Savard), « Les yeux noirs »( L. Jalbert / D. Amodeo / P. Dragon / G.Rajotte) et « Encore et encore » (L. Jalbert / D. Amodeo).

En août 2011, Laurence est la première femme invitée d’honneur du Grand Chœur à Québec. Son œuvre se voit transformée en symbiose polyphonique avec 400 choristes. Un concert unique qui donnera lieu ensuite à une réunion exceptionnelle au Grand Théâtre de Québec et à la Place des Arts avec 600 choristes et Paul Piché, Daniel Lavoie, Richard Séguin et Michel Rivard pour célébrer le 10e anniversaire de Chanson internationale en 2012 et au spectacle et à l’album « Quand le Québec chante », présenté en ouverture du Festival d’été de Québec en 2013. Un immense succès encensé par la critique.

En 2013, Laurence est l’artiste-passeur du 31e Festival en chanson de Petite Vallée. Elle y vit un arc-en-ciel d’émotions à travers les trois concerts hommages présentés tout en partageant des conseils justes et authentiques aux artistes de la relève.

Elle revisite la chanson « Tomber » sur l’album TRENTE avec son complice Yves Savard à la guitare pour souligner le trentième anniversaire d’Audiogram à travers des arrangements épurés, dans un coffret triple de trente artistes de la maison. La vidéo a été vue à ce jour près de 250 000 fois sur YouTube. L’année 2013 est aussi celle où Laurence est artiste invitée (avec entre autres Daniel Lavoie, Isabelle Boulay, Yves Lambert, Maxime Landry, Edith Butler, Patrick Norman, La famille Daraîche et Mario Pelchat) pour la tournée festive de Paul Daraiche « Mes amours, mes amis ».

En 2015, ses 40 ans de carrière sont soulignés par la publication de son livre « À la vie, à la mer » (Édition : Un monde différent) ainsi que la sortie de l’album du même titre. Laurence a plongé dans cet essai biographique en compagnie du journaliste et ami Claude André. Ils ont choisi de façonner le tout dans un style unique autour de 12 thèmes inspirés de 12 chansons tirées de son répertoire. « À la vie, à la mer » détient rapidement le titre de Bestseller et amène Laurence à offrir la conférence « Encore et encore, un message d’amour et d’espoir » présentée dans plusieurs villes.

Fin 2015, Laurence signe avec l’étiquette de disque Musicor et prépare son 11e album en carrière qu’elle lancera en 2016. Réalisé par Rick Haworth, l’album pop-country prend le nom de la pièce-titre « Ma route », une lumineuse représentation de la feuille de « route » des 40 ans de carrière de Laurence qui offrait cette année un premier album de matériel original depuis près d’une décennie.

En mêlant sa plume à celle de Catherine Durand, Danny Boudreau, Dany Bédar, Bourbon Gauthier, Sophie Naud et Pol Sareault, Laurence a concocté un album intime empreint d’une liberté et d’une interprétation authentique. Monique Giroux qualifie d’ailleurs cet album comme étant extraordinaire!  « Ma Route » se transporte tout de suite en tournée jusqu’à la fin 2018, pour plus de 110 concerts aux quatre coins du Québec.

Elle prend part en octobre 2016 à un spectacle unique de l’Orchestre Symphonique de Québec en l’honneur des 40 ans de carrières du maestro Guy St-Onge aux côtés de Michel Fugain, Marc Hervieux, Bruno Pelletier, Natalie Choquette, Marie-Denise Pelletier, Ima et Giorgia Fumanti. C’est aussi ce soir-là que Laurence rencontre Tommy Charles. Rencontre d’une vie : elle le prend immédiatement sous son aile. Elle le présente d’abord en première partie de sa tournée « Ma route » puis l’intègre rapidement à son équipe de musicien (Daniel Lacoste, Éric Sauvé et Christian Péloquin).

S’ensuit la tournée ROSEQ d’été 2017: « Laurence Jalbert présente Tommy Charles ». Dans ce spectacle, Laurence fait découvrir Tommy Charles, un jeune auteur-compositeur-interprète country, un jeune homme profond et spirituel en qui elle croit et pour lequel elle sert de mentor par la scène. Fin 2017, Laurence célèbre le temps des fêtes aux côtés d’entre autres Marie-Michèle Desrosiers, Michael, Brigitte Boisjoli, Ima et Paul Daraîche lors de la série de concerts « Noël une tradition en chansons » mis en scène par Joël Legendre.

Au printemps 2018, La Voix IV (TVA) annonce que « les mentors Laurence Jalbert, Nanette Workman, Alex Nevsky et de Yann Perreau sont « quatre géants de la musique québécoise » et que l’authenticité et la passion de Laurence font d’elle « l’enseignante idéale de l’art de l’interprétation ». C’est Lara Fabian qui invite Laurence dans son équipe: dès son arrivée au Québec, « elle est tombée sous son charme » ce fut « l’une des premières qu’elle a entendues, écoutées et qu’elle a tenu à voir en spectacle, une des premières artistes québécoises sur lesquelles elle a tripé. » La pièce « Résiste » en hommage en France Gall interprétée par Lara, Laurence et les 6 finalistes est mémorable.

Imprégnée de musique country depuis sa tendre enfance, Laurence lance pour la saison estivale sa « Caravane Country » où elle invite ses amis (Les 2 Frères, Annie Blanchard, Paul Daraîche, Brigitte Boisjoli, Marc-André Fortin et Maxime Landry) à partager le bonheur que lui procure cette musique. Un projet contagieux qu’elle poursuit depuis et pour lequel elle attend avec impatience l’été 2021 pour en reprendre les guides!

Elle participe aussi au projet de Mario Pelchat « Nos incontournables » aux côtés de Natasha St-Pier, Paul Daraîche, Christian Marc Gendron, Manon Séguin et Cindy Bédard :un album et une série de spectacles qui rendent hommage à Sweet People et Roger Whittaker. Elle prend part à la grande fête organisée pour les 40 ans du ROSEQ avec Ingrid St-Pierre, Patrice Michaud, Vincent Vallières et Richard Séguin, animée par Monique Giroux et mise en scène par Nelson Minville. Elle termine l’année avec le méga PARTY des 2 frères comme artiste invitée avec Paul Piché Guylaine Tanguay, AMÉ, Les Denis Drolet, David Jalbert et Olivier Martineau.

En 2019, Laurence entre en studio et présente en septembre l’album à saveur country-folk « Au pays de Nana Mouskouri » qui rend hommage aux grands succès de cette chanteuse. Dès sa sortie, son 12e album en carrière s’est hissé au sommet des ventes au Québec et au Canada et y est resté pendant plusieurs mois. Les critiques sont élogieuses et on mentionne même « son meilleur album à vie » et « une interprétation aussi grandiose que chaleureuse ». Ce projet de Mario Pelchat en collaboration avec Musicor, fut présenté en grande première devant une salle comble au Festival western de St-Tite. Une tournée à travers tout le Québec est prévue dès 2021.  À la fin de l’été, elle accepte l’invitation des Denis Drolet au gala ComediHa et présente avec son ami Paul Daraiche le numéro le plus fou de la soirée avec la parodie loufoque de Shallow.

Toujours en 2019, quatre ans après son essai biographique « À la vie, à la mer », parait « Tout porte à croire » (Édition : Un monde différent), un livre présentant des mots inspirants et un message porteur d’espoir et de résilience où elle partage ses apprentissages, les synchronicités et hasards nécessaires de la vie qui ont eu une incidence dans son parcours et qui l’ont construite. Dans ce bouquin, un modèle inspirant, ce sont l’espoir, la sagesse, l’amour et l’authenticité qui se côtoient.

Laurence collabore ensuite au projet de Monique Giroux avec la pièce « Tu trouveras la paix – pour René Claude » aux côtés d’Isabelle Boulay, Céline Dion, Luce Dufault, Diane Dufresne, Louise Forestier, Catherine Major, Ariane Moffatt, Marie Denise Pelletier, Ginette Reno et Marie-Élaine Thibert sous la direction et la réalisation de Simon Leclerc. Elle se retrouve en quelques jours au sommet du palmarès iTunes au Canada et la vidéo a été vue à ce jour plus de 1 500 000 fois sur YouTube.

Pour terminer l’année, Laurence et ses complices Annie Blanchard, Paul Daraiche et Maxime Landry, réalisent leur rêve de partager la scène dans « Les Symfolies de Noël », un concept unique de spectacle country du temps des fêtes que seule Laurence avec sa folie de Noël pouvait créer. Les trois volets du spectacle: les préparatifs, le réveillon de Noël et le Nouvel An garantissent une rafraîchissante spontanéité et un rythme vif et fou tout en transmettant un message d’espoir et de réconfort sincère reconnu par le public.

Récemment, elle offre une participation très spéciale sur l’album « Je viens d’ici » de Kain avec la pièce « Je veillerai sur vous ». Avec son vécu et son âme, elle y dépose ses émotions les plus vraies et les plus sincères donnant à ce texte une dimension inestimable, une perspective directement connectée au cœur. À l’été 2020, Laurence fait partie d’une aventure unique à travers les spectacles TD musiparc de Vidéotron où Geneviève Jodoin et elles unissent leur voix pour offrir une soirée généreuse et riche en émotions. Laurence a également été en nomination dans les catégories « Interprète féminine de l’année » et « Album de ré-interprétation » du Gala Country présenté par Culture Country.

Dans les mois qui ont suivi, elle a présenté une série de spectacles intimes avec son complice Christian Péloquin. Elle y a interprété l’intégrale de son album « Au pays de Nana Mouskouri », un projet authentique et ancré dans ses racines ainsi qu’une relecture de ses grands succès. On a également pu l’entendre auprès de Paul Piché pour sa tournée « 40 printemps ».

Laurence travaille actuellement à l’écriture de nouvelles pièces. Elle sillonne la province depuis 2021 en compagnie du guitariste Yves Savard, un complice de longue date avec qui elle propose des versions acoustiques de ses plus grands succès en formule intime.

 

Participations/Hommages

Année –  Artiste –  Nom de l’album –  Étiquette

1990 Vilain Pingouin Vilain Pingouin Audiogram

1993 Artistes variés Au nom de l’amour (2 disques) Au Nom de l’Amour

1994 Artistes variés La symphonie du Québec (live) Audiogram

1994 Carmen Campagne J’ai tant dansé Prod. Folle Avoine

1995 Bourbon Gauthier Menteur Disques Double

1999 Artistes variés Entre musique et poésie (single) Éd. du Vent Qui Vire

1999 Éric Lapointe À l’ombre de l’ange Diffusion YFB

2000 Isabelle Boulay Scènes d’amour (live) Prod. Sidéral

2000 Artistes variés 2000 et un enfant Disques de l’Ange Animal

2002 Bourbon Gauthier Gagner sa vie Bourbon Gauthier

2002 Éric Lapointe Adrénaline (2 disques) Diffusion YFB

2004 Patrick Norman Simplement Gestions Patrick Norman

2005 Artistes variés Hommage à Aznavour – Aujourd’hui encore Trilogie Musique

2006 Luc De Larochellière Voix croisées Disques Victoire

2007 Artistes variés Quand le country dit bonjour… volume 2 MP3 Disques

2008 Dan Bigras Duos de la tendresse Disques de l’Ange Animal

2009 Yves Lambert Bal à l’huile La Prûche Libre

2010 Annie Blanchard Marcher vers le nord Musicor

2011 Artistes variés Roger Tabra – Avoir autant écrit Musicor

2012 Paul Daraîche Mes amours mes amis MP3 Disques

2013 Artistes variés Le Grand Choeur – Quand le Québec chante Spectra Musique

2013 Artistes variés Femmes de feu – Pauline Julien Disques SRC

2014 Georges Hamel Une fleur pour vous Tandem.mu

2014 Artistes variés On a tous quelque chose de Sweet People MP3 Disques

2014 Artistes variés Certifié country – D’hier à aujourd’hui Disques SRC

2014 Artistes variés Trente (3 disques) Audiogram

2014 Maxime Landry 3e Rue Sud Productions J

2015 Artistes variés Renée Martel – C’est mon histoire Prod. Martin Leclerc

2016 Artistes variés Roger Whittaker – Mon pays bleu MP3 Disques

2017 Patrick Norman Bonheurs partagés Gestions Patrick Norman

2018 Artistes variés Nos incontournables – Les grands disparus MP3 Disques

2019 Kaïn Je viens d’ici (2 disques) Musicor

2019 Paul Piché 40 printemps Audiogram